Nouvelles

Capture d’écran 2019-04-03 à 11.19.30

Salaberry-de-Valleyfield, le 2 avril 2019. — Ghislain Marcoux, sera de retour sur le circuit de la Ligue de Régates d’Hydroplanes pour la saison 2019 à bord du H-79, propriété de Mike Grendell.

L’embarcation et son succès!

L’hydroplane de la classe Hydro 350 a été construit en 2016, par les ateliers Henderson. Le      H-79, muni d’un moteur Chevy 350, a remporté les honneurs lors du 80e anniversaire des Régates de Valleyfield l’an dernier.

L’embarcation pilotée par Douglas Rapp s’est retrouvée 2e au classement avec 33 points de différences derrière Kent Henderson suite à un malheureux accident survenu à Beauharnois lorsqu’il a perdu un ponton. L’équipe n’a pu poursuivre les qualifications du dernier weekend du championnat.

Ghislain Marcoux toujours dans le circuit HRL !

Le propriétaire de l’embarcation, Mike Grendell est très heureux de pouvoir compter sur un second pilote talentueux pour piloter son embarcation. Celui-ci s’est exprimé : « Nous sommes très heureux de le compter parmi nous et nous souhaitons que la réussite du H-79 se poursuivre».

Ayant déjà conduit une embarcation, propriétée de Grendell, Ghislain dit se sentir très en confiance avec cette équipe. Le pilote de 47 ans a affirmé s’être complètement rétabli de son accident à Saint-Félicien, lors de la saison dernière, qui lui avait causé une commotion cérébrale sévère. Il n’a aucune crainte face à son état de santé et il se sent plus que prêt à affronter ses adversaires.

Rappelons-nous que Ghislain a déjà gagné un championnat en classe Hydro 350, c’est pourquoi il est très fébrile à l’idée de faire un retour dans cette classe! «C’est une chance de pouvoir compétitionner dans une classe autant compétitive », a-t-il affirmé. L’équipe du H-79 ne vise rien de moins que le championnat lors de la saison 2019.

La Ligue de Régates d’Hydroplanes est très heureuse du retour de Ghislain Marcoux cette année en classe Hydro 350. «Ghislain rendra cette classe encore plus compétitive» à mentionné Didier-Bernard Séguin, directeur HRL.

 

Partager