Nouvelles

gp-be162645

Le 4 septembre dernier marquait l’ultime journée de compétition du calendrier de la Ligue de Régates d’Hydroplanes HRL. Son commissaire, Didier-Bernard Séguin, dresse un bilan d’une première saison sous cette nouvelle structure opérationnelle.

Construite sur les bases de l’Association canadienne d’hydroplanes (ACHA), la HRL a fermé les livres de sa saison inaugurale, marquée entre autres par le couronnement de trois nouveaux champions dans les quatre classes qui la compose.

C’est à la conclusion de 10 week-ends de courses partagés entre le Canada et les États-Unis que les vainqueurs dans les catégories 2,5 litres, Formule 2500, Hydro 350 et Grand Prix ont été déterminés parmi les 66 équipes prenant part à la compétition.

Nouvelle identité

Les objectifs principaux du repositionnement identitaire de la HRL sont de populariser les courses d’hydroplanes et de créer une image forte pour le sport. Le premier défi consistait à bien faire connaître cette nouvelle identité et selon Didier-Bernard Séguin, le commissaire de la Ligue, ce fut mission accomplie : « Les gens ont rapidement identifié la HRL comme étant le nouveau visage des courses d’hydroplanes. »

En plus d’une signature visuelle et d’un site web repensés, l’organisation a voulu rehausser le niveau du circuit et développer une gestion plus efficace. « La qualité du travail et le professionnalisme de tous les membres, des pilotes aux officiels, ont été reconnus tout au long de la saison », explique le commissaire, qui croit que cela bénéficie à la promotion et la notoriété du sport.

Objectifs futurs

Alors que la saison vient à peine de se terminer, le regard de la direction est déjà tourné vers l’avenir. « Il reste bien sûr du travail à faire, ajoute Didier-Bernard Séguin. Le sport est encore méconnu dans plusieurs régions, notamment aux États-Unis. » La HRL envisage donc de poursuivre les efforts médiatiques entamés, visant une couverture nationale, une augmentation de l’achalandage aux divers événements et l’apport de nouveaux partenaires financiers.

Somme toute, le commissaire est fier de ce que l’organisation et l’équipe de communication ont accompli au cours de cette première saison : « Ce fut une très bonne année », précise-t-il avec enthousiasme.

Partager

Retour à l'actualité