Nouvelles

HEARN

Les dirigeants de la Ligue de Régates d’Hydroplanes (HRL) sont enchantés d’apprendre que Richard Hearn se joint à la classe Grand Prix pour la saison 2018, avec un nouvel hydroplane de construction Wiggins/Jones.

Du côté de Hearn Motorsports, on se réjouit que la HRL permette à l’équipe de prendre part au plus prestigieux circuit d’hydroplanes en Amérique.

L’équipe pourra compter sur des gens passionnés et talentueuses comme Mark Tate, un précieux atout, qui sera en charge des moteurs. Tate représente la troisième génération de coureurs de sa famille et a reçu de nombreux honneurs dans le domaine des courses d’hydroplanes. Depuis ses débuts en classe J Stock Outboard, puis en classes 850-CC, 7 litres et Unlimited, pour ne nommer que ceux-là, Tate a connu un brillant parcours et saura monter des moteurs performants à son fils.

Le fougueux Andrew Tate, âgé de 28 ans, démontre énormément d’aptitudes et cumule tout de même 17 ans d’expérience dans le domaine des courses. Le résident de Walled Lake, Michigan constitue donc le parfait candidat pour être aux commandes de ce nouvel hydroplane.

L’équipe annonce aussi que Donny Allen secondera Tate en cas de conflit d’horaire ou de blessure. Allen a eu l’occasion cette saison sur le circuit HRL de démontrer qu’il a le talent nécessaire pour être au volant d’un Grand Prix.

Quant à Richard Hearn, le circuit HRL et l’ensemble du monde des courses d’hydroplanes lui sont familiers: « L’histoire des Hearn commence dans les années 1930 avec un pionnier des courses d’hydroplanes, Steve Hearn, qui avait construit son propre bateau. Cette passion pour la vitesse s’est transmise à ses deux fils et sa fille, Richard, Edward et Beth Hearn. Le nom Hearn est maintenant gravé au Temple des champions de la APBA à plusieurs reprises et a établi Hearn Motorsports qui connait du succès depuis ses débuts », peut-on lire sur le site web de l’équipe de courses http://hearnracing.com/.

« Avec Hearn Motorsports en classe Grand Prix, il s’agit d’un ajout important à la plus spectaculaire des classes d’hydroplanes. Les autres pilotes trouveront en cette équipe un rival à surveiller sur l’eau », renchérit Didier-Bernard Séguin, commissaire HRL.

Cette nouvelle construction, la seule coque signée Wiggins/Jones dans la classe Grand Prix, aura sans doute des formes et des caractéristiques qui la distingueront du reste de la flotte actuelle. Reste à voir quel sera son comportement sur l’eau !

Tout laisse donc présager que la venue de Hearn Motorsports au sein de la HRL en Grand Prix est une excellente nouvelle!

Partager

Retour à l'actualité